Présentation CS SEDAN Le 16 November 2021
Après un week-end de Coupe de France, le championnat de National reprend ses droits en fin de semaine. Au menu, un déplacement à Sedan pour nos Rouge et Noir ce vendredi (19h00). Présentation de notre futur adversaire sur usbco.com.


La Coupe de France, c'est fini -aussi- pour Sedan
Déjà, au tour précédent, il avait eu très chaud à la maison avant de venir à bout d'Epinal (2-2, 4-3 tab). Le week-end dernier, Sedan a fait souffrir une Ligue 2, le Paris FC, menant même deux fois au score, avant de baisser pavillon, aux tirs au but (2-2, 3-5 tab). Non sans démériter, vous l'aurez compris. Désormais, le club des Ardennes, qui s'est séparé de son directeur général Anthony Grandclément cette semaine, va pouvoir pleinement se recentrer sur le quotidien du championnat.


Un promu qui n'en a que le nom

La saison passée n'avait clairement pas idéalement débuté pour Sedan au sein du groupe B de National 2 (12ème sur 16 après huit matches disputés), elle s'est néanmoins parfaitement terminée quand, à la mi-juillet, la Fédération Française de Football a décidé de faire monter le CSSA en National, en qualité de meilleur deuxième de l'exercice... 2019/2020. Maintenant, les Sangliers, qui évoluent dans le mythique stade Louis-Dugauguez, vont tenter de retrouver le monde professionnel, eux qui dans un passé pas si lointain ont connu la Ligue 2 et même la Ligue 1 durant les années 90, avec notamment à leur tête deux Nordistes, les regrettés Bruno Metsu et Alex Dupont.


Un adversaire peu spectaculaire, mais très solide

Qu'on se le dise, l'USBCO s'apprête à affronter la meilleure défense du championnat, avec 7 petits buts encaissés en 13 journées (20 pour nos protégés). Pour l'heure, seuls Villefranche et Laval sont parvenus à faire tomber le promu, seuls les Tango l'ayant emporté dans les Ardennes cette saison. Certes, l'attaque sedanaise est loin d'être la plus productive (12 buts marqués, comme la lanterne rouge bastiaise), et ce malgré la présence d'un Jérémy Bekhechi très adroit devant le but ou de l'ancien Lensois Anthony Rogie, à l'aise à la passe.
 
Mais la formation emmenée par le très expérimenté Nadir Belhadj, autre ancien de Lens (39 ans), est très difficile à manœuvrer et il faudra une USBCO au moins aussi solidaire que face à Bourg pour ramener quelque chose de la bataille des Ardennes qui se profile. Allez Boulogne, allez les Rouge et Noir !
 
Alexandre CHOCHOIS