Stade de la Libération

Le stade de la Libération est une enceinte sportive utilisée par l'Union Sportive Boulogne Côte d'Opale pour accueillir ses matches à domicile et qui compte aujourd'hui 15 204 places.

Durement touchés par les bombardements de la seconde guerre mondiale, les travaux du stade municipal anciennement appelé Léo Lagrange débutent en octobre 1949.

L'inauguration de la nouvelle enceinte surnommée Stade de la Libération a lieu le 1er juin 1952. 
Avec l'accession en Ligue 1 du club, grâce à sa victoire le 29 mai lors de la dernière journée du championnat, la Ville doit prévoir une série d'am
énagements provisoires mais nécessaires du stade. Celui-ci reçoit le 5 juin l'homologation de la commission des stades de la Ligue de Football Professionnel.


L’aménagement du stade, pendant l’été 2009, porte sa capacité à 15 204 spectateurs !

La pose de tribunes métalliques et le réaménagement des tribunes existantes permettent d'amener la jauge du stade à plus de 15 000 places dont 12000 assises. Grâce à la mobilisation de tous, les travaux sont réalisés en deux mois. Deux nouveaux équipements sont implantés à l'ouest du terrain (1429 et 488 places). La tribune Géodis appelée avant Mareyage est agrandie (3540  places, il faut ajouter 864 places et 70 places pour personnes à mobilité réduite sur le promenoir de la tribune Ribéry). La tribune d'Honneur (2429 places) et la tribune Ribéry (2501 places) s'élargissent. Une tribune presse de 37 m installée en hauteur occupe la toute la largeur de la tribune Ribéry.

Le poste de commandement est mis à niveau. La sonorisation est organisée par secteur pour permettre la diffusion de messages de sécurité. La surveillance et l'éclairage du stade sont renforcés.